Toxicity

Heureusement qu’on n’a aucune dignité… Sinon on serait bien dans la merde (Antoine de Caunes – Livre IV-99/100).

Hello mes Zigos. Promis, je n’ai abusé d’aucune substance hallucinogène… Toutefois, j’voudrais pas faire ma raclette, mais la soirée s’annonce pas super (Franck Pitiot – Livre II).

D’habitude, j’vous pose la question inverse… mais… J’en connais une… Comment dire… Rien qu’à l’évocation de Tankian, elle me fait une apoplexie. Alors, j’ai décidé de ruser. Un sac, une pincée de Kaamelott et deux miettes d’alliage hautement explosif. On secoue bien… Dites tout de suite que j’ai des idées de tocard! (Lionnel Astier- Livre I).

Je te mettrai à genoux, Arthur MaD de Bretagne! (Lan Truong – Livre I-89). Vous ai-je dit que j’avais été Attila dans une autre vie? Bref…

Donc, pourquoi ne faut-il, en aucun cas, écouter System Of A Down?

1/ C’est beaucoup trop violent pour vous. Là, on parle de virulents psychopathes et… J’irai me coucher quand vous m’aurez juré qu’il n’y a pas dans cette forêt d’animal plus dangereux que le lapin adulte! (Nicolas Gabion – Livre I-61).

Ah bah ça va, excusez moi d’avoir paniqué… Finalement c’est pas des démons. C’est juste les pires bestioles de tout l’univers. (Nicolas Gabion – Livre II-93).

2/ Vous passerez la surexcitation à la tranquillité, du calme à l’agitation toutes les 10 secondes. De là à ne plus savoir comment vous vous appelez ni de quelle humeur vous êtes, y a pas loin. Ma parole, des engins comme vous, ça devrait être fourni avec une notice (Lionnel Astier- Livre I).

3/ Ne vous laissez pas embobiner… Ils cherchent à vous rembobiner! (Simon Astier – Livre IV-76). Vous risqueriez d’adopter une nouvelle philosophie de vie… When you lose small mind, you free your life. Y a pas à dire ce sont d’effrayants révolutionnaires. C’est pas devenu un gros mot, ouvrir son esprit, réfléchir? Ah bah ouais mais là euh… Le voile noir, le chaos… J’ai passé un cap hein (Simon Astier – Livre V).

4/ Parce que… Wake up… Le Rock, le Punk et même le mélange des genres sont morts. Oh allez, mon pote! Fais un effort! Dans dix minutes, t’es pendu et on n’en parle plus (Pascal Demolon – Livre VI-5). D’autant que les orchestres en Bretagne, franchement, autant se frotter les noyaux avec des orties! (Pascal Demolon – Livre VI-8).

5/ Le trop plein d’informations musicales risque à jamais de vous fissurer le casque. Vous vous étonnerez pas si vous ressentez une vive douleur sur le sommet du crâne. C’est sûrement que vous aurez pris le plat à gigot dans la tronche! (Joëlle Sevilla – Livre V-7).

Le style est si difficile à cerner, qu’ils mériteraient une catégorie, juste pour eux. Ou pas… C’est bien aussi de ne pas avoir d’étiquette et ça, idem, c’est un gros mot. Quoi? Qu’est-ce qu’y a? On cherche la marave? (Axelle Laffont – Livre III-16).

6/ Vous risqueriez de vous mémériser, de vous encroûter. Rapport aux nombreux instruments et aux abondantes sonorités plan-plan qu’ils utilisent. Ben si, si c’est l’même volume sonore, on dit « équidistant » […] S’ils sont équidistants en même temps que nous, on peut repérer le dragon par rapport à une certaine distance. Si le dragon s’éloigne, on s’ra équidistants, mais ça s’ra vachement moins précis et… et pas réciproque (Franck Pitiot – Livre I). Ah! oui… J’l’ai fait trop fulgurant, là. Ça va? (Franck Pitiot – Livre I).

7/ Vos phobies risquent de refaire surface. C’est moche! NOUS ALLONS TOUS MOURIR! (Nicolas Gabion – Livre II-93).

Moi une fois, j’étais tellement raide que j’avais l’impression de me faire attaquer de tous côtés, j’me défendais, j’me défendais… En fait, j’étais dans un pâturage, j’ai tué 76 chèvres ! (Lionnel Astier – Livre II).

8/ Perdus, comme vous le serez, vous allez définitivement détester la musique, Zigomaphone et ma pomme. C’est une catastrophe! (Nicolas Gabion – Livre III-3).

Pour la faire courte… On a beau expliquer tout ce qu’on veut expliquer… Au bout d’un moment, pour savoir faire du cheval, il faut faire du cheval! (Anne Girouard – Livre IV-34). Plongez-vous corps et âme (oui, il faut les deux) dans leur prodigieux répertoire, vous ne le regretterez pas!

J’entends d’ici ma comparse… Ça vous ennuie, si j’me taille les veines? (Anne Girouard – Livre III-87).

Bonne soirée mes Zigos et merci, merci, Ô Alexandre Astier. Merci d’être, d’exister, de créér 😉

MeloPζ

Une réflexion sur “Toxicity

  1. 🧐Melooooo, Melo, Melo, Melo (en bouteille), MeloP! M’enfin tu sais bien que je n’ai rien contre monsieur T. Musicalement leur system est plutôt up. Je ne suis pas fan de sa voix, voilà tout.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s