Could You Be Loved

Bob Marley & The Wailers : 1980 : Uprising : Could You Be Loved

Could you be loved and be loved?
Could you be loved and be loved?

Don’t let them fool ya
Or even try to school ya, oh, no
We’ve got a mind of our own
So go to hell if what you’re thinking is not right
Love would never leave us alone
A-yin the darkness there must come out to light

Could you be loved and be loved?
Could you be loved, wo now, and be loved?

(The road of life is rocky and you may stumble too
So while you point your fingers someone else is judging you)
Love your brotherman
(Could you be, could you be, could you be loved?
Could you be, could you be loved?
Could you be, could you be, could you be loved?
Could you be, could you be loved?)

Don’t let them change ya, oh
Or even rearrange ya, oh, no
We’ve got a life to live
They say, only, only
Only the fittest of the fittest shall survive
Stay alive, eh

Could you be loved and be loved?
Could you be loved, wo now, and be loved?

(You ain’t gonna miss your water until your well runs dry
No matter how you treat him, the man will never be satisfied)
Say something! (could you be, could you be, could you be loved?
Could you be, could you be loved)
Say something say something (could you be, could you be, could you be loved?)
Say something (could you be, could you be loved?)
Say something say something (say something)
Say something say something (could you be loved?) say something
Say something reggae, reggae
Say something rockers, rockers
Say something reggae, reggae
Say something rockers, rockers
Say something (could you be loved?) say something, uh
Say something, come on
Say something (could you be, could you be, could you be loved?)
Say something (could you be, could you be loved?)
Say something (could you be, could you be, could you be loved?)
Say something (could you be, could you be loved?)

[MaD] Qu’on traduise par « Pourrait-on vous aimer ? » ou par  » Pourrais-tu être aimé/aimée ? », la part de responsabilité est clairement affichée. Être capable d’être aimé/aimée, être prêt/prête à aimer l’autre. Ça vaut pour tous les gens, petits ou puissants.

[MeloP] Bon, c’est malin, je ne vais pas arrêter de meumeumer. Bref, le thème est sérieux Melo, reprends toi… On est bien d’accord, ça vaut pour tous mais la responsabilité? Pas sûr, je nuancerais. Dans cette réalité, pleine de gros dysfonctionnements, nombreux sont ceux à qui on fait croire que personne ne pourrait les aimer… Trop ceci, pas assez cela… Même si ils s’enferment dans cette certitude, ils ne sont pas coupables pour autant.

Don’t let them fool ya
Or even try to school ya, oh, no
We’ve got a mind of our own
So go to hell if what you’re thinking is not right
Love would never leave us alone

A-yin the darkness there must come out to light

[MaD] Divine MeloP, à toi de choisir entre ces deux versions :

Rastafari : Pourrait-on t’aimer ? / Ne les laisses pas te tromper / Ni te faire la leçon / Nous avons notre propre esprit (nos propres pensées) / Alors vas en enfer si ce que tu penses n’est pas juste / l’amour ne nous abandonnerait jamais / de l’obscurité (des ténèbres) il doit sortir à la lumière

Lover : Pourrais-tu être aimé/aimée ? / Ne les laisse pas te tromper / Ne les écoute pas / Nous ne faisons qu’un / Alors tu vas en enfer parce que tes pensées ne sont pas les bonnes / L’amour ne nous laisserait jamais en paix / La vérité éclatera au grand jour

[MeloP] Je choisis la version rasta bien évidemment, la version lover et est rose. Trop peu pour moi. Et j’aime le côté challenge du bidule, tu trébuches (l’enfer), tu te relèves (grâce à l’amour) et tu grandis (pour flirter avec la lumière).

[MaD] J’aime beaucoup l’intervention douce des I-Three, que formaient Judy Mowatt, Marcia Griffiths, et Rita Marley. Simple, efficace, et plus près d’un combat d’idée que d’une déclaration d’amour. Et la réponse chantée de Bob Marley aux choeurs le prouve. Voyons ça de plus près :

chorus : The road of life is rocky and you may stumble too / So while you point your fingers someone else is judging you

(Le chemin de la vie est rocailleux et tu risques également de trébucher / Alors, pendant que tu montres du doigt, quelqu’un d’autre te juge)

réponse lead : Love your brotherman

(Aime ton frère/prochain/voisin)

[MaD] Jugement rapide (raillerie) ou empathie (écoute de l’autre) ? Pour être aimé/e, il faudrait communiquer avec bienveillance. Un p’tit sourire ?

[MeloP] L’effet boomerang, en boucle et sans fin (une banale histoire de travers humain, un bug interne à la conception). D’où la maxime que je m’efforce chaque jour d’appliquer et d’honorer: « Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse ». Note que le sourire peut aider…

chorus : You ain’t gonna miss your water until your well runs dry / No matter how you treat him, the man will never be satisfied

(Ton eau ne te manquera pas tant que ton puits ne sera pas à sec. / Peu importe comment tu le traites, l’homme ne sera jamais satisfait)

réponse lead : Say something!
(Dis quelque chose !)

[MaD] Du temps et de la patience. Il faudrait voir à allumer le joli bulbe interne et à communiquer. Pas simple.

[MeloP] Finalement, on a pas non plus la même lecture. Ou, et, ça ne regarde que moi: de la désillusion. L’insatisfaction, autre travers humain, y est dominante. En plus: CQFD. Tu ne peux pas plaire et être aimé par tout le monde, c’est une chimère et une pathologie si ça devient une obsession. Hello adepte du like des réseaux 😉

[MaD] Could you be could you be could you be loved ?

Enjoy,

MaD & MeloP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s