#Crawl #Ramper

Aloha, Sweet Ziknautes ! Pendant que MeloP s’évertue à battre des ailes, petite visite des bases du rampement.

Mais que vient faire Super-rampant-aux-belles-toiles dans ce post ? Bah j’aurais effectivement pu mettre une vraie tarentule bien velue en train de crapahuter vers votre écran, sauf que j’ai préféré ça :

Muse : 2009 The Resistance : Unnatural Selection
Ils riront en nous regardant ramper / les chanceux ne partagent pas

Oui, il y a également de l’encre verte. Na na nèreuh.

My Chemical Romance : 2010 Danger Days : The True Lives of The Fabulous Killjoys
Et nous rampons, et nous rampons, et nous rampons, tu es mon détonateur

Quelle habileté, le coup de l’homme-araignée sur pare-chocs qui prend le temps de donner des nouvelles. Ça sent l’histoire du moucheron balayé par un essuie-glace, non ? Pfff, non. Super-rampant ne craint rien, rapport à ses filets gluants.

The Dresden Dolls : 2006 Yes, Virginia… : Dirty Business
Aux dos tatoués des filles à la caisse tirez votre chapeau, ils feraient ramper la peau d’un ange

On pourrait croire que les filets gluants, que j’ai mentionnés plus tôt, n’ont rien à voir avec les tatouages évoqués dans le morceau précédent… Pourtant Dirty Business en est le titre. Ah si.

Et aussi il se trouve que je conte la reptilence (oui, c’est un mot à moi, de l’essence même de la reptation), donc je m’en gratte un brin les paluches de serpenter tortueusement entre les idées. 🙃

The Cure : 1983 Japanese Whispers : The Upstairs Room
J’éteins les lumières et je rampe dans le lit

Là par contre, pardon du peu, ce gif est pile poil thématique avec l’idée du truc grouillant qui investit ta piaule en scrèd (celui-ci de mot il existe forcément quelque part d’autre que sous ma caboche).

The Doors : 1967 The Doors : Soul Kitchen
Les voitures rampent, toutes bourrées d’yeux…les réverbères partagent leur pâle lueur ?

Allez, je tente l’orange (pourtant j’sens bien qu’avec le prochain titre le rose serait de mise. Sauf que j’aime pas bien ça, justement, le rose).

Nine Inch Nails : 1994 The Downward Spiral : March of the Pigs
Montez, marchez, poussez, rampez sur vos genoux, merci de nourrir la cupidité (pas le temps d’hésiter)

Mais !?? Mais c’est Spider-Gélule !

En effet. Or vous me direz encore que je m’égare, que je divague, que je me cramponne grave à ma pauvre souris qui d’ailleurs ne vole pas donc renvoie parfaitement au sujet (et ce n’est pas la peine de me rétorquer que Batman ceci cela et patati et pâte à tarte !).

Rage Against The Machine : People of the Sun
Ramper parmi les ruines de ce rêve vide avec leurs frontières et leurs bottes au dessus de nous

Toupie or not toupie, hêtre ou érable, qu’importe (sur sa toile elle attend / d’attraper les brigands / attention! car l’araignée est lààà), le crawl sur bitume s’arrête ici.

4 MeloP

4 MaD Crew

Enjoy,

MaD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s