Vampires Lounge

post photo source

Plop les gens!

Comme Melo propulsait la combi-viper à travers l’épaisse forêt, je l’entendis me balancer un truc du genre “il se coince quand même vachement souvent les doigts dans les portes du studio, le chanteur de Meshuggah”.

Les branches qui cognaient régulièrement les vitres et la carcasse métallique penchaient en sa faveur. Je fis alors sèchement remarquer à la divine que Jens Kidman n’était pas un nom si difficile à retenir.

Là dessus la berline pila toute seule et le moteur s’essouffla aussi sec. Nous étions arrivées à destination. 
vampire manoir

De longs serpents de brume vert fluo jaillirent par les fenêtres. D’humer l‘intoxicant aéro-slime géranium-ganja-golden nous sautillions déjà, les paupières closes mais les entonnoirs ébahis :

Question accueil soigné aux petits relents d’oignon, pardon, mais sa divinité et ma fraise étions copieusement servies : toiles d’araignées en rideau, chauve-souris en formation du lustre, larves gluantes et encarapacés divers crapahutant le sol.

Le banquet garni, survolé par d’adorables bougies rougeoyantes et dégoulinantes, réunissait tout le gratin du gratin de la crème de la crème autour d’un large chaudron de punch incandescent.

Ambiance tamisée, suffocante à souhait, crocs mignons luisants et cercueils briqués, bref tout dans l’feutré :

Notre hôte se manifesta bientôt. Un beau gosse spectral :

Sur les tables et guéridons, dans les marches et au balcon, ça transvalsait ferme.

MeloP dévalisa d’un tiers de ses flûtes le plateau que pilotait négligemment une charmante recousue, tout droit sortie du Bunker Palace Hotel.

Un somptueux coffre à mélopées fit soudain irruption entre les décharnés en loques et les goules à paillettes qui guinchaient sur le plancher. 

Bouteilles sabrées et toasts à volonté n’eurent aucun effet sur la population effondrée.

Un sentiment de dévotion bafouée moussait aux commissures des lèvres.

Une sylphide grisée, qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à Melo, se faufila au travers des colonnes en maugréant, plana puis s’immobilisa au dessus du couvercle de la malle qu’elle boucla d’un coup de pied rageur. 

Le bagage n’était pas de cet avis.

Son chant ensorcela les convives bien au-delà de l’immense escalier, s’engouffrant à l’étage en version pumpkin à marshmallows.  

Dans l’aquarium à piranhas il réveilla également une océanide squelettique. Elle s’étira, mi-algues mi-palmes, et au premier de ses gargouillis grinçants je réalisais enfin que j’avais perdu Personne.

Dans quel pétrin était-elle encore allée se fourrer ?

Ouh la la… j’arrivais juste à temps avec Bebar-à-carreaux et Le Rouquin!

Vautrés les quatre sur un interminable plumard le spectacle continuait : un zombie, coiffé d’un abat-jour à frange et saucissonné dans une taie de traversin, sauta, se ramassa, éructa en se hissant sur la commode, et entreprit de nous régurgiter par spasmes interposés sa chansonnette favorite.

Épique.

Ensuite… ensuite je ne me souviens d’absolument rien. Sauf d’un méga vlang. La lourde d’entrée? La portière? Je me rappelle à peine du trajet du retour. Je ne sais même pas qui conduisait.

Par contre l’indestructible radio-cassette nous projeta le bulbe hors des tempes.

Exquis.

 

Cheers,

MaD

 

MYRKUR 2015 M MORDET

COCTEAU TWINS 1988 BLUE BELL KNOLL ATHOL-BROSE

THE CURE 1982 PORNOGRAPHY A STRANGE DAY

DAVID BOWIE 1980 SCARY MONSTERS (AND SUPER CREEPS) ASHES TO ASHES

COCTEAU TWINS 1988 BLUE BELL KNOLL THE ITCHY GLOWBO BLOW

BAUHAUS 1979 BELA LUGOSI'S DEAD

THE CURE 1982 PORNOGRAPHY COLD

BJÖRK 2015 VULNICURA NOTGET (LOTIC KEPTSAFE VERSION)

MYRKUR 2017 MARERIDT HIMLEN BLEV SORT

COCTEAU TWINS 1988 BLUE BELL KNOLL BLUE BELL KNOLL

JOY DIVISION 1979 24 HOUR PARTY PEOPLE SHE'S LOST CONTROL

QUEENADREENA 2002 DRINK ME UNDER A FLOORBOARD WORLD

MYRKUR 2014 DEMO SKADI

Une réflexion sur “Vampires Lounge

  1. Je suis restée scotchée au beau gosse spectral… Je demande votre pardon Miss MaD. Notez que nous risquons de nous retrouver prochainement dans le même asile…. Let’s get the party started 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s